Le mangalitza ou cochon laineux :

Le porc laineux, appelé aussi mangalitza ou mouchon, est une race de porc relativement proche du sanglier. Il est originaire de Hongrie et fait partie de la famille de la race porcine ibérique.
Le porc laineux s’élève en plein air car il supporte mal l’enfermement et a besoin d’une étendue de terre suffisante pour fouiller le sol avec son groin.
En hiver, il se munit d’un poil long qui lui permet de supporter de très basses températures tandis qu’au printemps, le poil blondi et boucle.
Il existe 3 couleurs de Mangalitza : le blond, le roux et l’hirondelle.

Dans les années 1970, c’est le développement de l’agriculture intensive qui va entrainer l’arrêt de l’élevage du Mangalitza.

Le porc laineux a laissé place au cochon rose (large white) qui est très prolifique et grossit très rapidement.

En effet, il a besoin de plus de temps pour prendre du poids (un an et demi, contre cinq mois pour le porc rose) et les femelles sont trois fois moins prolifiques. Son élevage n’intéresse donc pas les industriels.

La race Mangalitza a donc bien failli s’éteindre définitivement dans les années 90…

Heureusement, quelques passionnés ont contribué au maintien de cette race ce qui nous permet aujourd’hui d’élever ces magnifiques cochons.  

Contrairement aux idées reçues, il a été constaté que le gras de Mangalitza était bénéfique pour le cœur car il contient un taux élevé d’acides gras polyinsaturés (oméga 3 et 6) et d’antioxydants naturels.

La viande est très persillée et d’un gout inégalé, c’est la raison pour laquelle les grands chefs étoilés en sont friands.

Le porc BERKSHIRE :

Race porcine locale du sud-ouest du Royaume-Uni, le Berkshire est au XVIIIème siècle la première race porcine qui bénéficie du statut de race. Elle fait partie de la liste des races menacées de la «Rare Breeds Survival Trust», l’association britannique de protection des races anciennes. 

C’est un cochon de taille moyenne, il est noir sauf sur le bout des pattes, la queue et une tache sur la tête. C’est une race rustique qui aime l’espace et fouiller le sol mais inadaptée à la production industrielle (expliquant sa quasi-disparition). 

La viande est persillée, tendre et perd peu de poids à la cuisson, ses fibres musculaires plus petites et plus fines, combinées à une alimentation de choix, donnent une viande délicieusement tendre et un persillage incomparable.

Le bazna :

Le porc Bazna est le résultat du croisement entre le Berkshire et le Mangalitza, c’est une viande divine qui n’a pas d’égal.

Nos premiers porcelets sont nés il y a quelques mois, il faudra encore patienter plus d’un an pour découvrir ce produit somptueux !

L’alimentation :

Nos cochons sont en extérieur toute l’année et bénéficient de la richesse du sol ou ils adorent chercher des vers de terre, des glands…

Nous complétons leur alimentation avec du petit lait issu de la transformation fromagère des fermes voisines.

Ils se nourrissent également de drèches de brasserie, de pommes de terre cuites au chaudron et de céréales locales que nous concassons au jour le jour pour préserver la qualité nutritionnelle.

Une ration pour un cochon adulte pèse 3kg500 et nous gardons nous animaux pendant 18 mois ce qui représente environ 2 tonnes d’aliment au total par porc.

Nous offrons une alimentation équilibrée et variée car le cochon est omnivore et se lasse rapidement.

Nous ne donnons aucun aliment industriel, aucun soja , que des produits locaux de qualité.